Droit de famille, Successions, La violence contre les femmes, Immobilier et baux, Droit administratif.

phone icon+34 91 310 36 33
divider

El TS considera accidente laboral el desprendimiento de retina producido por el trabajo continuado frente a pantallas de ordenador

separator

El TS considera accidente laboral el desprendimiento de retina producido por el trabajo continuado frente a pantallas de ordenador

/ 0 Commentaires /

La sala de lo social del Tribunal Supremo, en su sentencia nº 661/2018, de 21 de julio, a estimé l'appel pour l'unification de la doctrine déposée par un travailleur qui a ressenti un malaise dans les yeux et des troubles visuels lors de l'exercice de ses fonctions devant l'ordinateur au bureau,,es,Après avoir été opéré sur le décollement de la rétine,,es,l'Institut national de sécurité sociale,,es,INSS,,pt,a déclaré que son incapacité temporaire découlait d'une maladie commune,,es,Comme je n'étais pas d'accord avec cette déclaration,,es,l'appelant a poursuivi l'INSS et,,es,la Cour sociale nº,,es,d'Orense lui a donné le droit de qualifier son handicap résultant d'un accident du travail,,es,la Cour supérieure de justice de Galice a déclaré que l'incapacité temporaire de ce travailleur découlait d'une maladie commune,,es. Tras ser operada de desprendimiento de retina, el Instituto Nacional de la Seguridad Social (INSS) declaró que su incapacidad temporal derivaba de enfermedad común. Como no estaba de acuerdo con dicha declaración, la recurrente demandó al INSS y el juzgado Social nº 3 de Orense le dio la razón al calificar su incapacidad derivada de accidente de trabajo.

Posteriormente, el Tribunal Superior de Justicia de Galicia declaró que la incapacidad temporal de esta trabajadora derivaba de enfermedad común parce qu'elle ne considérait pas applicable la présomption établie dans l'article,,es,LGSS parce qu'il n'a pas été prouvé que la cause du décollement de la rétine était un traumatisme,,es,compris qu'il n'y avait pas de données à partir de laquelle déduire une relation de causalité entre la blessure et le travail,,es,puisque la littérature médicale ne considère pas le travail devant les écrans d'ordinateur comme une cause de décollement de la rétine,,es,"Le fait que ce soit une blessure soudaine qui apparaît dans le temps et le lieu de travail conduit nécessairement à l'application de l'article,,es,du texte révisé de la loi générale sur la sécurité sociale en vertu duquel il est présumé que nous sommes en présence d'un accident du travail ",,es,Un article qui stipule qu'il sera présumé,,es 115.3 LGSS al no haberse acreditado que la causa del desprendimiento de retina fuese un traumatismo. También entendió que no había datos de los que deducir una relación de causalidad entre la lesión y el trabajo, puesto que la literatura médica no considera el trabajo frente a pantallas de ordenador como causa de desprendimiento de retina.

El Tribunal Supremo, en attendant, considère “el hecho de que se trate de una lesión súbita que aparece en tiempo y lugar de trabajo conduce necesariamente a la aplicación del artículo 156.3 del texto refundido de la Ley General de la Seguridad Social en cuya virtud se presume que estamos en presencia de accidente de trabajo”. Un artículo que establece que se presumirá, sauf preuve du contraire,,es,Les blessures subies par le travailleur pendant le temps et sur le lieu de travail sont constitutives d'un accident du travail.,,es,Encore plus,,es,ajoute la pièce,,es,"Si l'on prend en compte que le facteur travail ne peut pas être exclu dans le déclenchement des pathologies oculaires,,es,le décollement de la rétine,,es,sans préjudice de,,es,statistiquement il y a d'autres causes plus fréquentes ",,es,indique,,es,"Qui a établi la présomption correspond à celui qui a l'intention de le détruire pour prouver l'absence de lien de causalité entre le travail et la blessure,,es,accréditation qui ne s'est pas produite dans ce cas,,es, quoi son constitutivas de accidente de trabajo las lesiones que sufra el trabajador durante el tiempo y en lugar de trabajo. Más aún, añade la Sala, “si se tiene en cuenta que no cabe excluir el factor trabajo en el desencadenamiento de patologías oculares, spécifiquement, el desprendimiento de retina, sin perjuicio de que, estadísticamente existan otras causas más frecuentes”.

Por ello, indica, “que establecida la presunción corresponde a quien pretende destruirla acreditar la falta de conexión causal entre trabajo y lesión; acreditación que no se ha producido en este caso, parce qu'il ne peut pas être considéré comme tel l'argument selon lequel il n'y a aucun cas dans la littérature médicale qui relie le travail aux écrans d'ordinateur avec le détachement de rétine ",,es,expliquer la phrase,,es,parce que bien que la tâche exécutée lorsque l'événement fatal s'est produite a été produite avant un écran,,es,la présomption légale se réfère à l'heure et le lieu de travail et non à leurs instruments,,es,parce que la destruction de la présomption aurait exigé l'accréditation d'une incompatibilité radicale entre le travail et la blessure qui, dans ce cas, ne s'est pas produite,,es,la Chambre examine l'appel du travailleur et annule le jugement de la Cour supérieure de justice de Galice qui a déclaré que son incapacité temporaire découlait d'une maladie commune,,es.

En primer lugar, explica la sentencia, porque aunque la tarea realizada cuando se produjo el fatal evento se producía ante una pantalla, la presunción legal se refiere al tiempo y lugar de trabajo y no a los instrumentos del mismo; et, en second lieu, porque la destrucción de la presunción hubiera exigido la acreditación de una radical incompatibilidad entre el trabajo y la lesión que en este caso no se ha producido.

Por este motivo, la Sala estima el recurso de la trabajadora y anula la sentencia del Tribunal Superior de Justicia de Galicia que declaró que su incapacidad temporal derivaba de enfermedad común.

& Nbsp;

& Nbsp;

& Nbsp;

& Nbsp;

noticias.juridicas.com

separator